BILLARD

Prononciation : bi-llar, ll mouillées, et non bi-yar ; le d ne se lie pas : un billard élégant dites : un bi-llar él
Nature : s. m.

1Autrefois bâton recourbé avec lequel on poussait les boules, et aussi queue de billard.
Le but est un coeur fier ; la bille, un pauvre amant ; La passe et les billards, c'est ce que l'on pratique Pour toucher au plus tôt l'objet de son amour , LA FONT. , à Mme de la Fayette, en lui envoyant un petit billard
2Jeu qui se joue avec des boules d'ivoire sur une table entourée de rebords rembourrés et garnie d'un tapis vert. La table sur laquelle on joue. La salle dans laquelle est le billard. Montons au billard. Petit billard, billard portatif.
Ce billard est petit, ne l'en prisez pas moins; Je prouverai par bons témoins Qu'autrefois Vénus en fit faire Un tout semblable pour son fils ; Ce plaisir occupait les amours et les ris , LA FONT. , à Mme de la Fayette.
3Fer qui sert à fixer la raquette du paumier. Billard de terre, sorte de jeu qui consiste à ficher un ou deux anneaux en terre, pour y faire passer ensuite de petites boules ou billes que l'on fait rouler avec une palette. 4Terme de chasse. Morceau de bois se terminant en pointe d'un bout et recourbé de l'autre, dont se servent les oiseleurs. 5Terme de marine. Barre de fer ronde dont le gros bout ressemble à une masse de billard. XIVe s.
Après avoir feru d'une voiture ou billars le tavernier sur le bras, tant que l'espée qu'il [le tavernier] tenoit li vola du poing , Lett. de Rémission, Arch. de Sens, fonds de St Rémy ; Transactions
XVe s.
Très fort vous avez combatu Et j'ay mon billart bien tenu , CH. D'ORL. , Rond.
Et un billard de quoi on crosse , VILLON , Petit testament.
XVIe s.
Je vous prie nous envoyer ung jeu de billard et ung autre jeu que l'on nomme le trou madame , DE LABORDE , Émaux, p. 165
Bourguig. billard, boiteux, à cause que les boiteux marchent avec un bâton qui s'est dit billard. Billard est proprement une crosse à crosser et vient de bille au sens de pièce de bois (voy. BILLE 2) : et le nom du jeu actuel vient de la queue, qui était et s'est dite un billard ou bâton. BILLARD. Ajoutez : 6Billard anglais, table inclinée sur laquelle on chasse avec une queue la bille, qui retombe dans des cases numérotées ; on en voit dans les jardins publics et dans les fêtes de village ; on y gagne des fleurs, des macarons. Il y a aussi une sorte de billard anglais où il s'agit pour le joueur de déplacer neuf billes avec les siennes ; il en a trois, et gagne trois lots, deux lots ou un seul lot, suivant qu'il réussit du premier coup, ou en deux coups, ou seulement en trois coups. 7Adj. Billard, billarde, boiteux, boiteuse (terme provincial).
J'ai remarqué qu'ils [les pas] allaient tantôt à droite, tantôt à gauche, et qu'ils étaient les pas d'un homme un peu billard , Gaz. des Trib. 10 juin 1876, p. 567, 2e col. Voy. l'étymologie, où ce sens est expliqué.
XVIe s. Ajoutez :
.... quelque beau jardin où, libre, on puisse aller Pour s'esbattre au billard ou s'esbattre à bouller , Plaisirs des champs, p. 71