BIGLE

Prononciation : bi-gl'
Nature : adj.

Louche. Homme, femme bigle.
La loi du borgne Locrien, à mon avis, était extrêmement juste, et il avait grand intérêt à la proposer ; et, pour moi, quand je n'eusse été que bigle, je m'y fusse hasardé , VOIT. , Lett. 192
Si vous êtes bigle, vous verrez que je deviens aveugle et sourd , VOLT. , Lett. Pictet, sept. 1763 Substantivement. Un bigle. Bigle a vieilli.
XVIe s.
Estre louche ou bicle : c'est une distorsion contrainte avec inegalité de la veuë , PARÉ , XV, 5
Génev. bicle ; ital. bieco. On tire ce mot de bis, deux, et oculus, oeil (voy. OEIL) ; double oeil, comme l'espagnol bis-ojo, louche. Bien que la mutilation soit forte, cependant ce qui peut appuyer cette étymologie, qui reste douteuse, c'est le c dans bicle du génevois et de Paré, et icle dans le mot patois bourn-icle, borgne. On n'en doit rien inférer pour besicle, dont l'étymologie est donnée non par une conjecture, mais par la série des formes. Terme de chasse. Espèce de chien anglais pour les lièvres et les lapins. On a dit aussi bicle. Angl. beagle, nom de ce chien.