BIGARRURE

Prononciation : bi-ga-ru-r'
Nature : s. f.

1Assemblage de couleurs tranchantes.
La bigarrure plaît ; partant chacun le vit [le léopard] , LA FONT. , Fab. IX, 3
2Fig.
Les nations ne jettent pas à l'écart leurs antiques moeurs comme on se dépouille d'un vieil habit ; il en résulte des lambeaux qui forment, avec les nouveaux vêtements, une effroyable bigarrure , CHATEAUB. , Génie, III, I, 8 Bigarrure de style, mélange de styles disparates. Il y a bien de la bigarrure dans cette société, elle est composée de toutes sortes de gens.
3S. f. plur. Terme de fauconnerie. Taches rousses ou noires, ou diversités de couleur, sur le plumage d'un oiseau de proie. XVIe s.
Afin que nous nous rangions tous à l'ancienne fidelité que nous devons à nos roys, sans partialité ny bigarrure [révolte] , Sat. Mén. p. 236
Les planches seront bordées d'ozeille, de persil, d'hyssope, dont la diverse bizarreure contentera la veuë , O. DE SERRES , 507
Bigarrer.