BESOIGNEUX, EUSE

Prononciation : be-zo-gneû, gneû-z' ; quelques-uns disent, à tort, be-zoi-gneû, gneû-z'
Nature : adj.

Qui est dans la gêne, dans le besoin. Une famille besoigneuse.
Un pauvre hère qui montre la musique à la pupille, infatué de son art, friponneau, besoigneux, à genoux devant un écu , BEAUMARCH. , Barb. de Sév. I, 6
XIIe s.
Humble estiez et honorable, Et aus besoigneux secourable , Romancero, p. 62
XIIIe s.
Nostre ost est povre, et nostre gent sont besoigneus de viandes [vivres] , VILLEH. , LXII
Tu estoies si besoigneus, Et de poissons si convoiteus ; Ja n'en cuidoies prou avoir , Ren. 14385
XVe s.
L'infortune et maleurté d'icelle la rend plus besongneuse de bon secours , Oeuvres d'ALAIN CHARTIER, p. 439, dans RAYNOUARD, Lexique
Besogne, dans le sens de besoin ; provenç. besonhos ; ital. bisognoso.