BESACE

Prononciation : be-za-s'
Nature : s. f.

Bissac de mendiant.
Quels biens possédait Homère ? Une besace, un bâton , BÉRANG. , Gueux.
Oui, dit l'ange, et je te fis don Des trois besaces d'un vieux moine , BÉRANG. , Ange gard. Fig. Être à la besace, être réduit à la besace, porter la besace, être réduit à la misère, ruiné. Mettre, réduire à la besace, ruiner. Être jaloux de quelque chose, comme un gueux de sa besace, y tenir beaucoup.
Le diable vous emporte par avancement d'hoirie, mademoiselle, si je ne suis plus amoureux de vous qu'un gueux ne l'est de sa besace , Francion, liv. VI, p. 244
Espagn. bisaza ; ital. bisaccia ; du lat. bisaccia, nomin. plur. de bisaccium d'après Diez. BESACE. Ajoutez : - HIST. XVIe s.
Ne possedez or ne argent ne quelque pecune en voz ceinctures, ne besace pour la voye , Matthieu X, 10, Nouv. Testament, éd. Lefebre d'Etaples, Paris, 1525