BERNER

Prononciation : bèr-né
Nature : v. a.

1Faire sauter quelqu'un en l'air dans une couverture.
Mademoiselle, je fus berné vendredi dernier, pour ce que je ne vous avais pas fait rire dans le temps que l'on m'avait donné pour cela , VOIT. , Lett. 9
La jalousie que quelques écoliers conçurent des distinctions qu'il [le 3e fils de Mancini] y avait [au collége des Jésuites], les poussa à le berner dans une couverture , SAINT-SIMON , 357, 218
2Fig. Se moquer de quelqu'un. Il est si sot qu'il se fera berner partout.
Quoiqu'on blâme le vice, on peut avoir des moeurs, Et l'on n'est point méchant pour berner des auteurs , GILB. , Apologie.
Berne 1.