BELLUAIRE

Prononciation : bèl-lu-ê-r'
Nature : s. m.

Terme d'antiquité. Gladiateur combattant des bêtes féroces.
Il ne manque pas d'esprits agréablement sceptiques qui, lorsqu'un belluaire fait de périlleux exercices, vantent paradoxalement la mansuétude des lions , TH. GAUTIER , dans Courrier de Vaugelas, 1er févr. 1876, p. 148 Esclave attaché au service des animaux du cirque.
Les belluaires ont levé les grilles des antres souterrains , TH. GAUTIER , dans Courrier de Vaugelas, 1er févr. 1876, p. 148
Lat. bellua, animal féroce.