belle-mere

Prononciation : bè-le-mê-r'
Nature : s. f.

1Celle qui a épousé notre père.
Il n'a fait qu'obéir à la haine ordinaire Qu'imprime à ses pareils le nom de belle-mère , CORN. , Nicom. IV, 2
2Celle dont on a épousé le fils ou la fille.
La reine sa belle-mère, malgré ce nom odieux, trouva en elle non-seulement un respect, mais encore une tendresse que ni le temps ni l'éloignement n'ont pu altérer , BOSSUET , Marie-Thérèse. Au plur. Des belles-mères.
XIIIe s.
Bella mater, dans un texte de 1400 , DU CANGE , bella mater.
XVe s.
Tantost après vint la belle ou marrastre de la femme du suppliant , DU CANGE , bela-cara.
Beau, mère (voy. BEAU-FILS). L'ancienne langue disait marastre.