BAVOLET

Prononciation : ba-vo-lè
Nature : s. m.

1Coiffure villageoise.
Laissez-moi mon bavolet, avec mon teint fleuri, je vous laisserai vos cent ans avec la mort qui vous talonne , FÉN. , XIX, 4
2Morceau d'étoffe ou ruban qui orne un chapeau de femme par derrière. 3On disait dans le XVIIe siècle, voilà une jolie bavolette, un joli bavolet, pour dire, voilà une jolie fille.
Même sitôt qu'un valet, Une cale [une grisette coiffée d'une cale], un bavolet Montrait au doigt ce grand homme, Son coeur s'épanouissait , Lucain travesti, p. 73
Dans le patois de la Meuse, on dit un bagnolet ; mais il faut remarquer que le bagnolet (voy. ce mot) était une ancienne coiffure. Il est possible que bavolet se rattache à bavoler, qui veut dire voltiger. BAVOLET. Ajoutez : - HIST. XVe s.
Dame dont le chef estoit paré de ses cheveux beaux et blonds, ayant par dessus une tocque couverte d'un volet [en marge, al. bavolet] fort enrichi de pierreries , MATH. DE COUCY , Hist. de Charles VII, p. 665, édit. Denys Godefroy, Paris, 1661