BAUDRUCHE

Prononciation : bô-dru-ch'
Nature : s. f.

Pellicule provenant d'une des membranes du caecum bien dégraissé soit du boeuf, soit du mouton, et préparée par les parcheminiers. Dite aussi peau divine, parce qu'on l'applique sur les coupures, à l'instar du taffetas d'Angleterre. Forme allongée de baudrée, vieux morceau de cuir, auquel tiennent, dans l'ancien francais, baudroier, corroyeur, baudroirie, le métier de corroyeur (voy. BAUDRIER). M. Jaubert, dans son Glossaire, tire baudruche de baudru, en Berry. ventru, en parlant des bêtes à cornes ; il serait possible que baudru fût une forme de baudré, anc. français ; baudrat, provençal, en forme de baudrier, de bourse (voy. BAUDROIE).