BATTUE

Prononciation : ba-tue
Nature : s. f.

1Action de battre les bois et les taillis pour en faire sortir le gibier.
Le samedi 30, le dauphin et le duc de Berry allèrent avec M. le duc faire des battues , SAINT-SIMON , 321, 188
Dans les cantons conservés pour le plaisir de la chasse, on tue quelquefois quatre ou cinq cents lièvres dans une seule battue , BUFF. , Lièvre.
2Par extension.
On assomma comme des bêtes fauves tout ce qui se trouva dans la battue du pacha ; les brigands périrent, il est vrai, mais avec 300 paysans grecs qui n'étaient pour rien dans l'affaire , CHATEAUB. , Itinér. 25 Fig. Faire une battue, explorer un terrain.
3Terme de pêche. La battue du poisson, le creux qu'il fait dans la boue où il s'enfonce pendant l'hiver. 4Terme de magnanerie. Séparation des cocons. 5Terme de manége. La battue est le bruit qui résulte du lever et du poser lors du heurt du pied du cheval sur le sol. Féminin de battu pris substantivement.