BATAILLON

Prononciation : ba-ta-llon, ll mouillées, et non bata-yon
Nature : s. m.

1Troupe d'infanterie composée de plusieurs compagnies, et faisant partie d'un régiment. Former, rompre un bataillon. Le front d'un bataillon. Bataillon carré, bataillon rangé de manière à former un carré. Bataillon de cadre, bataillon qui sert de cadre. Bataillon de guerre, bataillon surnuméraire et qui n'est adjoint à un régiment que pour le cas de guerre. École de bataillon, manoeuvre d'un bataillon ou par bataillons. 2En général, une troupe armée quelconque.
Un autre bataillon s'est avance vers nous , RAC. , Mithr. V, 4
D'un bataillon nombreux le fastueux rempart , VOLT. , Oedipe, IV, 1
3S. m. plur. Les bataillons français franchissaient déjà les Alpes.
Va jusqu'en Orient pousser tes bataillons , CORN. , Hor. I, 1
4Familièrement, un grand nombre. Elle a un bataillon d'enfants. 5Terme d'antiquité. Le bataillon sacré, bataillon thébain, dans lequel les guerriers, liés d'amitié les uns aux autres et ne s'abandonnant jamais, mouraient ensemble s'il le fallait. XVIe s.
Taschant à rompre le bataillon des gens de pied de Pyrrhus, avant que les elephans arrivassent , AMYOT , Pyrrh. 46
Les autres n'ozoient affronter ce bataillon de Macedoniens, lequel estoit si bien serré de tous costez , AMYOT , P. Aem. 33
Bataille ; espagn. batallon ; ital. battaglione. BATAILLON. 1° Ajoutez : Bataillon de guerre, bataillon composé d'hommes exercés, et prêt à entrer en campagne, par opposition au bataillon de dépôt, qui renferme les conscrits. Le bataillon actuellement est composé de quatre compagnies, et quatre bataillons forment un régiment. Le bataillon est l'unité de l'infanterie chez tous les peuples de l'Europe. Pour estimer la force d'un corps d'armée, on dit tant de bataillons et non tant de régiments ou de brigades.