BASSINER

Prononciation : ba-si-né
Nature : v. a.

1Chauffer avec une bassinoire. Bassiner un lit. 2Fomenter en mouillant avec une liqueur, une décoction.
Après avoir bien bassiné ma plaie , J. J. ROUSS. , Prom. 4
Il m'alla chercher un verre d'eau, tandis que ma mère me bassinait le visage , J. J. ROUSS. , Hél. I, 63 Terme de jardinage. Arroser très légèrement en pluie fine. Ces melons ont besoin d'être bassinés. Répandre de l'eau sur la pâte du pain. Humecter avec la main l'osier, avant de l'employer.
XVe s.
Beau lict paré, la chambre belle, Les draps bacinez à souhait , COQUILL. , Monol. des perr.
XVIe s.
Il me dit qu'il falloit bassiner le petit ventre d'eau fort froide , PARÉ , XVI, 15
Bassinés les dartres de la salive d'un jeune enfant , O. DE SERRES , 968
Bassin ; picard, bachiner. BASSINER. Ajoutez : 3Populairement, fatiguer, ennuyer.
Le joli refrain de la diva : Tu me bassines avec ton amour.... , ALPH. DAUDET , Journ. offic. 30 nov. 1874, p. 7879, 3e col.
XVIe s. Ajoutez :
On ne bassine jamais mon lict ; mais, depuis la vieillesse, on me donne, quand j'en ay besoing, des draps à eschauffer les pieds et l'estomac , MONT. , IV, 277