BASSET

Prononciation : bâ-sè ; le t se lie dans le parler soutenu : un basset excellent, dites : bâ-sè-t excellent ; au plu
Nature : s. m.

1Chien de chasse à poil ras, au nez souvent fendu, et très bas sur pattes.
La fumée y pourvut, ainsi que les bassets [chasse du renard] , LA FONT. , Fabl. IX, 14
2Petit homme à jambes grosses et courtes. Adjectivement.
M. de Brissac avait infiniment d'esprit avec une figure de plat apothicaire, grosset, basset et fort enluminé , SAINT-SIMON , 64, 56
3Cor de basset, voy. à l'étymologie. Diminutif de bas. Dans l'ancien français, basset était un adjectif qui signifiait tout bas : parler basset. Ce sens ou un sens très voisin s'est conservé dans l'instrument nommé cor de basset, sorte de clarinette recourbée qui descend une tierce au-dessous de la clarinette ordinaire.