BASQUE

Prononciation : ba-sk'
Nature : s. f.

1Autrefois petite partie d'étoffe qui était au bas du corps du pourpoint et où il y avait des oeillets. 2Partie découpée et tombante de certains vêtements.
Le bout de ses souliers, la basque de son habit , J. J. ROUSS. , Ém. II
Je n'étais pas venu à Kircagach pour qu'un esclave fût assez téméraire pour me toucher la basque de mon habit , CHATEAUB. , Itin. II, 42
Mais qu'un tendron te tire par la basque, Tu lui souris , BÉRANG. , Troubad. Familièrement. Il est toujours pendu à mes basques, il ne me quitte pas, il me suit partout.
3Terme de plombier. Pièce de plomb taillée en forme de basque. On pense que ce mot vient de quelque mode suivie chez les Basques (voy. BASQUE 2). 1Nom de nation. Tambour de basque, sorte de tambour orné de grelots, qu'on tient d'une main et qu'on frappe de l'autre.
Les Zingari [Bohémiens] allaient par troupes avec des tambours de basque , VOLT. , Moeurs, 104
Familièrement. Aller, courir comme un Basque, aller, courir fort vite.
Vous m'avez fait trotter comme un basque , MOL. , le Dép. I, 2
2Le basque, la langue parlée par les Basques. Vasco, nom latin d'un peuple montagnard habitant en deçà et au delà des Pyrénées, et renommé pour son agilité.