BASILIC

Prononciation : ba-zi-lik
Nature : s. m.

Herbe odoriférante de la famille des labiées (ocymum basilicum, L.). XVIe s.
Sauge, basilic, sariette.... , PARÉ , XXIV, 7
Un animal semblable à un scorpion, lequel s'estoit engendré pour avoir continuellement senti du basilic , PARÉ , XIX, 16
Le basilic, la lavande, l'aspic, et semblables herbes , O. DE SERRES , 411
Bourguig. basericle ; de basilisca, petite reine, du grec, petit roi (voy. BASILIQUE 2). 1Espèce de lézard ou de serpent auquel les anciens attribuaient la faculté de tuer par son seul regard. Fig. Des yeux de basilic, des yeux qui expriment le courroux et la haine. Il le regardait avec des yeux de basilic. 2En histoire naturelle, nom d'un genre de reptiles, tous de l'Amérique et inoffensifs, vivant sur les arbres, ainsi nommés par Linné à cause qu'ils ressemblent à la description du basilic fabuleux des Grecs. 3Anciennement, très gros canon, portant 160 livres de balle, et nommé d'après le serpent, comme les couleuvrines. XIIIe s.
Murcuz, uns connestables, encontra un basilique , Hist. occid. des croisades, t. II, p. 580
XVIe s.
Puisque, beaux basilics, qui tuez par la vue, Je tiens ma liberté que j'estimois perdue.... , J. LE HOUX , VIII
Là furent gagnées plusieurs choses remarquables, comme des basilics de divers calibres, jusques à 80 livres de balles, et des pierriers de 300 livres , D'AUB. , Hist. I, 246
Des bazilics qui portoient 48 livres , D'AUB. , ib. III, 146
8 basilics sur quatre roues chacun , CARLOIX , VIII, 24
Entre tous les serpens, le basilic est le plus venimeux , PARÉ , XXIII. 26
Couleuvrines, serpentines, basilisqs.... noms pris des plus pernicieux animaux, comme des serpens, couleuvres, et basilisqs , PARÉ , IX, Préf.
Basiliscus, du grec, petit roi (ainsi nommé à cause de sa puissance prétendue), terme venant du mot grec roi (voy. BASILIQUE 1). Nom d'une étoile fixe de la première grandeur dans la constellation du Lion, dite aussi Régulus et Coeur du Lion. Terme grec signifiant petit roi, équivalant au latin regulus.