BASE

Prononciation : bâ-z'
Nature : s. f.

1Ce qui, posé solidement, supporte le poids d'un corps. Bloc qui diminue de la base au sommet. Base d'un piédestal, d'une colonne. La partie inférieure. La base d'une montagne. À la base des cornes. Poétiquement.
La terre chancelle sur ses bases ; la lune se couvre d'un voile sanglant [à la consommation des temps] , CHATEAUB. , Génie, I, VI, 7
2Fig. Fondement, principe. Cette règle qui est la base de tout jugement. Jeter les bases d'un traité. L'empire qui s'écroule par sa base. Asseoir l'autorité sur la base des lois. La vraie félicité qui n'a d'autre base que la vertu.
La foi, cette base de l'esprit chrétien , MASS. , Carême, Prod.
La doctrine qui est la base de ce déréglement , PASC. , Prov. 5
Nous brûlons du désir de trouver une assiette ferme et une dernière base constante , PASC. , dans COUSIN
Tout drame pèche essentiellement par la base s'il offre des joies sans mélange de chagrins , CHATEAUB. , Génie, II, II, 3
De leur trône abattu l'équité fut la base , LEMERC. , Mahom. II, V, 3
Un ministre est toujours un homme en spectacle à l'Europe ; son honneur est la base de son crédit , VOLT. , Russie, II, 1
3Terme de mathématiques. Base d'une pyramide, le polygone opposé au sommet. Base d'un prisme, un des deux polygones égaux et parallèles, dont les côtés servent de base aux parallélogrammes latéraux. Base d'un cône, d'un cylindre, les cercles où viennent se terminer les sur faces courbes de ces corps. Base d'un parallélogramme, un des côtés adjacents, et presque toujours celui qui est le plus horizontal et le plus près de la terre. La surface d'un parallélogramme est le produit de sa base par sa hauteur. Le nombre invariable qui sert à définir un système de numération, de logarithmes, etc. La base de notre système de numération est dix. Terme de géodésie. Ligne mesurée avec toute l'exactitude possible et servant à évaluer toutes les autres. Terme d'optique. Base distincte, locution employée quelquefois pour distance focale. En anatomie, la base du coeur, la partie opposée à sa pointe. En botanique, base d'un organe, point par lequel il tient à son support. 4Terme de musique. Tonique, note fondamentale. 5Ce qui entre comme principal ingrédient dans un mélange. Le cacao est la base du chocolat. 6En chimie, base, corps composé qui jouit de l'un ou des deux caractères suivants : 1° de se combiner avec un acide, de manière à former un composé différant des deux composants ; 2° de jouer le rôle d'élément électro-positif dans une combinaison quelconque. 7Terme de menuiserie. Moulure saillante couronnant le parquet au bas d'une porte cochère. Terme de serrurerie. Moulure en cuivre au bas d'un barreau de rampe. XIIe s.
Puis fist dis bases, e chascune ont quatre alnes de longur e quatre de laür [largeur] e treis de haltur , Rois, 254
Lores prist les riches columpnes de araim, ki al temple furent, od tutes les basses, e la vaissele que l'um apelout mer de araim , ib. 436
Basis ; terme grec signifiant marche, allure, pied ou plante du pied, du verbe grec qui exprime aller, et aussi avoir une assiette ferme ; latin, vadere, aller (voy. JE VAIS). BASE. Ajoutez : 8Terme de pharmacie. La partie essentielle d'une formule médicamenteuse.