BASALTE

Prononciation : ba-zal-t'
Nature : s. m.

Terme de géologie. Roche d'une grande dureté, de composition variable, d'origine ignée, disposée en nappes, en buttes, en filons, d'une étendue quelquefois considérable. Basaltes, mot que les Latins disaient être africain. BASALTE. - Ajoutez : M. Félix Bovet, de Neuchâtel, Suisse, communique une conjecture sur l'origine de ce mot : " Pline (Hist. nat. XXXVI, II, 3) dit qu'il vient d'Egypte ; il ne se trompe guère ; car il vient d'un pays voisin de l'Égypte, la Palestine. On sait que la terre basaltique par excellence est la contrée connue sous le nom de Hauran, et, dans l'antiquité, sous celui de Basan, hébreu Baschan, et comprise dans l'angle formé par le cours supérieur du Jourdain et son affluent le Yarmouk ou Hiéromax. Tout le plateau au sud du Hiéromax est calcaire, tandis que tout ce qui est au nord est basaltique. Le changement du grec n'a rien qui surprenne. Le nom de basalte serait donc, comme ceux de l'oxfordien, du néocomien, etc., tiré du lieu où on le trouve principalement. "