BARRICADE

Prononciation : ba-ri-ka-d'
Nature : s. f.

Retranchement qu'on fait avec des barriques remplies de terre ou avec des pieux, des pavés, etc. Faire une barricade.
Au milieu de la paix font voir les barricades , BOILEAU , Sat. VI La journée des Barricades, l'insurrection dans Paris de 1588 et aussi celle de 1648. Les barricades de juillet, la révolution de 1830.
Ce peuple humain.... Qui t'emportait, vainqueur aux barricades, Comme un trophée, entre ses bras meurtris , BÉRANG. , Chateaub.
XVIe s.
Il franchit la barricade de la ruette entre les espées qui la deffendoient , D'AUB. , Hist. I, 301
Ils firent 46 barricades fossoiées devant et derriere , D'AUB. , ib. III, 12
La quatriesme troupe trouva une fausse barricade sur le fossé de la principale , D'AUB. , ib. III, 13
Barrique. Chifflet, au XVIIe siècle, dit que l'a se prononçait long ; barricâde.