BARRETTE

Prononciation : ba-rè-t'
Nature : s. f.

Petit bonnet plat.
Vous [Commines] avez fait mention de ma barrette chargée de petits saints, et de ma petite Notre-Dame de plomb , FÉN. , XIX, 368 Fig. J'ai bien parlé à sa barrette, je lui ai parlé sans le ménager. La barrette de cardinal, le bonnet rouge des cardinaux. Recevoir la barrette, être nommé cardinal.
Tandis que le légat était confiné à Macao, le pape lui envoyait la barrette , VOLT. , Louis XIV, 39
XIVe s.
Descort [discorde] fut meu pour cause d'une aumussette ou barrette , DU CANGE , aumucella.
XVe s.
Ledit roy [d'Angleterre] avoit une barrette de velours noir sur la teste , COMM. , IV, 10
Provenç. berreta, barreta ; espagn. birreta ; ital. berretta ; bas-lat. birretum, dans un texte du VIe siècle ; de birrum, birrus, sorte d'étoffe, de birrus, ou byrrhus, ou burrhus, roux. Petite barre dans le barillet d'une montre. Petite barre en travers d'une tabatière double. Rayons des roues d'une montre. Diminutif de barre. 2. BARRETTE. Ajoutez : 2Petite barre, en général. Barrettes à réunir diverses décorations. 3Partie d'une boucle. Une boucle est faite de deux joues et deux barrettes.