BARRAGE

Prononciation : bâ-ra-j'
Nature : s. m.

1Barrière qui ferme un chemin. 2Massif qui barre une rivière ; rochers qui barrent naturellement une rivière. 3Barrière qu'on ne peut passer qu'en payant un droit de péage. Droit que l'on paye au barrage. Barrer. BARRAGE. Ajoutez : 4
Sous l'ancienne monarchie, droit que payaient les charrettes, même vides, les harnais et les chevaux , BOISLISLE , Corresp. contrôl. gén. des finances, p. 343, 1693
5Terme de facteur de piano.
Barrage métallique, disposition due à Érard, qui permet, par sa fixité, d'augmenter le nombre des cordes et de leur donner une grosseur plus considérable et une tension plus forte , LÉON PILLAUT , Journ. offic. 6 juin 1876, p. 3882, 2e col.