BARONNIE

Prononciation : ba-ro-nie
Nature : s. f.

Seigneurie qui donne au possesseur le titre de baron.
La terre de Montmorency, mouvante de l'abbaye de St-Denis, est peut-être première baronnie de ce district , SAINT-SIMON , 26, 46 À l'époque féodale, tout grand fief relevant de la couronne.
XIIe s.
Chascuns mande en sa terre sa riche [brave] baronie , Sax. VII
Ne tieng, fait sainz Thomas, de lui fius n'eritez, Ne rien en barunie : mais tut est charitez, E parmenable aumosne tut ço dont sui fieffez , Th. le mart. 45
XIIIe s.
Des puis celle heure que Godefrois de Buillon et la baronie de France orent conquis Antyoche et Jherusalem, n'orent chrestiens victoire en la terre de Surie contre Sarrazins , Chron. de Rains, I
Quant il ot sa raison fenie, Conseilla soi la baronnie , la Rose, 10718
Les homes qui tiennent fié dou chief seignor, seit baronie ou seignorie, et qui ont court et coins et justise , Ass. de J. I, 216
Cil qui tient en baronnie, quant il voit qu'aucuns de ses homes veut uzer trop cruelment de la coustume contre ses povres sougés , BEAUMANOIR , 62
XVe s.
Et trouverent là le roi Anglois et grand foison de baronnie de-lez lui , FROISS. , I, I, 159
Baron.