BARIOLER

Prononciation : ba-ri-o-lé
Nature : v. a.

1Teindre ou peindre de diverses couleurs bizarrement assorties.
Que le comité consente à ne plus barioler nos assignats à la façon de cette caisse d'escompte, qui n'a mis de bon sens à rien, pas même à sa cupidité , MIRABEAU , Collection, t. IV, p. 233
2Fig. Barioler son style, y mettre des couleurs différentes qui ne s'accordent pas. Génev. baricolé ; wallon, gabrioler ; bourguig. barôllai.
On trouve, dans l'ancienne langue, riolé : Ayant des taches séparées les unes des autres, riolées, piolées, c'est à dire de diverses couleurs, comme un tapis velu , PARÉ , XXIII, 25 Riolé vient de l'ancien français riole ou riule, raie (voy. RÈGLE) ; bariolé est composé de riolé et de la particule péjorative ba (voy. BA-). La difficulté, dans la langue française, du changement du v latin en b, et la forme des patois ne permettent guère d'y voir un diminutif de varius.