BARDER

Prononciation : bar-dé
Nature : v. a.

Charger sur un bard. Barder des pierres, en charger un petit chariot dans les chantiers. Bard. 1Couvrir un cheval de l'armure appelée barde. 2Envelopper de bardes de lard. Barder une poularde. XVe s.
À tous alarmes c'estoit le premier homme armé et de toutes pieces, et son cheval toujours bardé , COMM. , I, 11
Et y avoit quinze cens hommes d'armes bien montez et la pluspart bardez et richement acoustrez , COMM. , IV, 5
Barder et paver de bonnes pierres , DU CANGE , bardatus.
XVIe s.
Il en promettoit autres dix mille tous armez à blanc et bardez , AMYOT , Crassus, 37
Le roi estant couché en une grande chambre roiale, et son lict, outre les rideaux ordinaires, bardé d'un tour de lict de grosse bure , D'AUB. , Hist. III, 285
Barde 1.