BARCAROLLE

Prononciation : bar-ka-ro-l'
Nature : s. f.

1Sorte de chanson particulière aux gens du peuple et surtout aux gondoliers de Venise.
La plupart des ariettes de Lulli sont des airs du Pont-neuf et des barcarolles de Venise , VOLT. , Lettr. Chabanon, 18 déc. 1767
2Petite pièce de musique faite sur une chanson relative aux promenades sur l'eau, et où l'on imite la coupe et le rhythme des barcarolles de Venise. La barcarolle d'Auber, dans la Muette. V. Hugo s'est servi à tort de barcarolle pour petite barque ; c'est barquerolle qu'il fallait dire : Adieu la barcarolle, Dont l'humble banderole Autour des vaisseaux vole, Orient. 5. XVIe s.
Ils entrent en une gondole.... il se fait mettre à bord par le barquerole [batelier] au quel il avoit donné le mot du guet , DES PÉRIERS , Contes, 104
Ital. barcairuolo, marinier, de barca (voy. BARQUE). La barcarolle est le chant du barcairuolo, du gondolier.