BARBON

Prononciation : bar-bon
Nature : s. m.

1Vieillard, avec une idée de dénigrement.
Lui déjà vieux barbon, elle jeune et jolie , LA FONT. , Petit chien.
Sa Majesté persuadée par plusieurs barbons que.... , SÉV. , 10
Moquez-vous des sermons d'un vieux barbon de père , MOL. , l'Étour. I, 2
Enfant au premier acte et barbon au dernier , BOILEAU , Art p. III
La colombe d'Anacréon, Dans la coupe de ce barbon, Buvait d'un vin père de la chanson , BÉRANG. , Troubad. Faire le barbon, être trop grave, trop sérieux pour son âge.
2En botanique, nom vulgaire de l'andropogon digité. Barbon écailleux, un des noms de l'andropogon muriqué, dont la racine est appelée vétyver. Espagn. barbon ; ital. barbone, qui a la barbe longue ; de barba (voy. BARBE). BARBON. Ajoutez : 3Nom donné en Normandie au mulot.
Le barbon est un animal très préjudiciable aux récoltes en terre ; aussi les tubercules sont-ils, les pommes de terre surtout, ravagés pour un dixième de la récolte , l'Avranchin, 6 sept. 1868