BANQUETER

Prononciation : ban-ke-té ; l'e prend un accent grave, ou le t se double, quand la syllabe qui suit est muette : je
Nature : v. n.

Faire bonne chère, prendre part fréquemment à de grands repas.
Jamais personne ne s'est pu vanter d'avoir banqueté chez lui , Francion, liv. VIII Il est familier, et se conjugue avec l'auxiliaire avoir.
XVe s.
Il fit apporter du meilleur vin de leans, et alla querir de belles cerises toutes fraisches, et vint banqueter avec elle en attendant le souper , LOUIS XI , Nouv. LXV
XVIe s.
Et cependant ilz ne vouloient bouger de leurs maisons à se baigner, estuver, banquetter et faire grand chere , AMYOT , Pyrrh. 33
Banquet.