BANDOLIER ou BANDOULIER

Prononciation : ban-do-lié ou bandou-lié
Nature : s. m.

Brigand qui vole sur les grands chemins. Vieux.
On a vu des césars, et même des plus braves, Qui sortaient d'artisans, de bandoliers, d'esclaves , CORN. , Att. IV, 3
Je me joignis à des bandouliers prisonniers comme moi , SCARR. , Rom. com. II, 4
XVIe s.
Ils y retournerent avec dix compagnies et sept à huict cents bandoliers, partie espagnols , D'AUB. , Hist. I, 138
Si la justice n'est retablie et l'authorité royale respectée, nous deviendrons bandoliers , LANOUE , 249
.... Par despit et par necessité, il s'estoit rendu bandoulier des montagnes et des environs , DES PÉRIERS. , Contes, LXXXIV
Espagn. bandolero, factieux, séditieux, de banda, faction (voy. BANDE 2).