BANDEAU

Prononciation : ban-dô
Nature : s. m.

1Bande qui sert à ceindre le front et la tête. Le bandeau d'une prêtresse. Bandeau royal, diadème dont les anciens rois ceignaient leur front.
Et je serais moins roi qu'un objet de pitié Si ce bandeau royal m'ôtait votre amitié , CORN. , Nicom. IV, 5
Et toi, fatal tissu, malheureux diadème, Bandeau que mille fois j'ai trempé de mes pleurs , RAC. , Mithr. V, 1
Et ce bandeau royal fut mis sur votre front Comme un gage assuré de l'empire du Pont , RAC. , ib. I, 3
Le bandeau qu'elle avait reçu de votre main , RAC. , ib. II, 3
Je vous ceins du bandeau préparé pour sa tête , RAC. , Andr. III, 7
.... De ce front guerrier les nobles cicatrices Ne peuvent se couvrir que du bandeau des rois , VOLT. , Mér. I, 3
Et de ses pieds on peut voir la poussière Empreinte encor sur le bandeau des rois , BÉRANG. , Dieu des b. gens.
Anciennement, coiffure des veuves.
S'il revenait, on ôterait le bandeau , SÉV. , 214
Madame de Navailles est la dernière femme à qui j'ai vu conserver le bandeau qu'autrefois les veuves portaient toute leur vie , ST.-SIM. , 74, 217
2Morceau d'étoffe en plusieurs doubles qu'on met sur les yeux de quelqu'un pour l'empêcher de voir. La justice est représentée avec un bandeau sur les yeux. Fig. Il a un bandeau sur les yeux, se dit d'un homme qui s'aveugle sur quelque chose.
La discorde.... Avait sur tous les yeux mis son bandeau fatal , RAC. , Iphig. V, 6
Il faut lui ôter son bandeau [à l'amour] , PASC. , Amour.
Il leva le bandeau qui fermait ses yeux , FLÉCH. , Lam.
Combien de fois essaya-t-il d'arracher le bandeau fatal qui fermait ses yeux à la vérité ! , FLÉCH. , Tur.
ôtez le bandeau qui me cache moi-même à moi-même , MASS. , Laz.
La main des Dieux sur moi si longtemps suspendue Semble ôter le bandeau qu'ils mettaient sur ma vue , VOLT. , Oedipe, IV, 1
Ils sont tous dans cet âge où la maturité Fait tomber le bandeau de la crédulité , VOLT. , Fanat. II, 6
Aux superstitions j'arrache le bandeau , VOLT. , Pour et contre.
3Terme d'architecture. Plate-bande unie, autour d'une baie de porte ou de fenêtre. Planche menue et étroite du pourtour des lambris. Dans la marbrerie, petit renfoncement que l'on taille entre deux moulures. Bandes circulaires et saillantes qui sont sur le corps d'une colonne de poêle. 4Bande d'étoffe couronnant les draperies au-dessus d'une croisée. 5Terme de pêche. Portion de la manche de certains filets. 6Bandeau ou molle bande, pièce de ferrure dans des voitures d'artillerie. XIIe s.
[Il] A laschement son chief bandé, Li bendiax est cheüs aval , GAUTIER D'ARRAS , Ille et Galeron. Quant son bandel [il] a ratorné.... ib.
XIVe s.
Il ammenoit Wistace, à cui pas ne fu bel, Qui bien eüst besoing ou corps de maint bendel ; Car de son sanc avoit sané [saigné] plus d'un platel , Baud. de Seb. IX, 160
XVe s.
Etouppes, bandeaux contrepointes pour dormir sus , FROISS. , II III, 35
XVIe s.
Un bandeau de parchemin , AMYOT , Lysand. 36
Un chapeau à larges rebras, bandé d'un bandeau royal , AMYOT , Anton. 71
Bande 1. Dans l'ancien français le nominatif singulier est li bandels ou bandaus, le régime singulier le bandel ; nominatif pluriel li bandel, régime les bandels ou bandaus.