BANDE

Prononciation : ban-d'
Nature : s. f.

1Sorte de lien plat et large. En chirurgie, longue lanière de toile ou de coton qui est employée dans divers pansements. Les chefs, le plein d'une bande. Bande se dit du fer battu en long qui sert à lier ou à renforcer quelque chose. Mettre des bandes à une roue. Bande d'une selle, se dit de deux pièces de fer plates, clouées aux arçons pour la tenir en état. 2Morceau d'étoffe, de cuir, de papier, etc. long et étroit. Une bande de taffetas, de drap, de papier. Mettre un journal, un livre sous bande. Fig. Une bande de terre. Une bande de gazon.
Des trois bandes ou régions qui divisaient devant nous la plaine d'Athènes, nous traversâmes les deux premières , CHATEAUB. , Itin. 169
L'azur du ciel, traversé par des bandes verdâtres, sembla se décomposer dans une lumière louche , CHATEAUB. , Mart. II, 239
Terme d'astronomie. Bandes de Jupiter, de Saturne, bandes obscures qui traversent le disque de ces planètes.
3Chaque côté intérieur du billard. Les bandes de ce billard sont trop dures. Au jeu de trictrac, chacun des bords de la table. 4Terme de marine. Bande du nord, bande du sud, le côté du nord, le côté du sud, par rapport à la ligne.
Bande de l'est, bande de l'ouest, le côté de l'est de l'ouest Les vents étaient à la bande de l'est , VILLETTE , Relat. du combat de la Hougue, dans JAL Donner la bande, être à la bande, se dit d'un bâtiment qui penche d'un côté. Bande de ris, bande de toile appliquée sur une des faces d'une voile pour la fortifier aux points où doivent être percés les trous dans lesquels passent les garcettes des ris.
5En architecture, bande se dit de plusieurs membres unis qui représentent en effet des bandes ou lisières. 6Terme de pêche. Espèce d'ailes que l'on ajoute à certains filets. 7Terme de métier. Dalles de liais ou de marbre débitées en tranches étroites pour servir d'encadrement aux carrelages. Bandes de trémie, barres de fer placées en avant du foyer des cheminées. Les longs côtés d'une glace qui, pendant qu'on la coulait, touchaient aux tringles. Dans l'imprimerie, pièces de fer attachées aux deux langues du milieu du berceau de la presse, sur lesquelles roule le train. Morceau de pâte long et mince qui sert à bander certaines pâtisseries. Bande de cervelas, six cervelas attachés l'un au bout de l'autre. 8Terme de blason. Pièce honorable d'écu qui représente le baudrier du cavalier et prend d'ordinaire depuis le haut de l'angle droit de l'écu jusqu'à l'angle gauche du bas de l'écu. Porter d'argent à la bande de sable. Les chevaliers de la bande ou de l'écharpe, ordre de chevalerie institué vers l'an 1330 par Alphonse XI, roi de Castille, et destiné aux gentilshommes cadets de famille. Ces chevaliers portaient un ruban de soie rouge de l'épaule gauche jusqu'au-dessous du bras droit. XIIe s.
Au front dessus [l'escu] ot [eut] trois bandes d'or mer [pur] , Ronc. p. 50
XIIIe s.
Quant li rois Englois entendi que il venroient l'ourmiel [ormeau] copper, si fist fierer le tronc desous de bendes de fier tout entour , Chr. de Rains, p. 63
Que nus ne puisse couvrir de bandes, es fouriaux d'espées, chose que par les quatre mestres puisse estre dite fausse par leur seremens.... , Liv. des mét. 367
Que me revolent [veulent de nouveau] ces gallendes, Ces coiffes à dorées bendes ? , la Rose, 9312
Sa baniere estoit bandée, et une des bandes estoit les armes l'empereur qui l'avoit fait chevalier , JOINV. , 221
XVe s.
Le roi d'Angleterre mettoit sus une grande armée de gens d'armes, et l'avoiton vu sur la mer, des bandes de Normandie et Bretagne , FROISS. , I, I, 265
XVIe s.
Elles nourrissoient leurs enfans, sans les emmailloter, ny lier de bandes, ny de langes , AMYOT , Lyc. 33
L'armée chrestienne [flotte] se met en ordre de bataille : Ulusalis l'aiant contemplée fait à l'autre bande, et tourne vers la Barbarie , D'AUB. , Hist. II, 83
Le peuple eschauffé prend les armes et s'encourt à qui le premier rempliroit six navires moiens qui estoient à la rade, et se mettent à la bouline, et courans bande sur bande viennent aux canonades , D'AUB. , ib. II, 393
Telle ligature ou bande se fait quelquefois avec un chef, ou avec plusieurs , PARÉ , VII, 5
Les parties sont le corps de la bande et les chefs , PARÉ , XII, 1
Wallon, baine ; namurois, bainde ; rouchi, béne ; picard, benne ; provenç. et ital. benda ; espagn. venda ; de l'anc. haut allem. binda ; allem. mod. binden, lier ; sanscr. bandh, lier. Comparez le gaélique bann, une bande, un lien. 1. BANDE. Ajoutez : 9Nom donné par quelques-uns au comma, papillon de jour, papilio comma, plus exactement hesperia comma. Troupe, compagnie. Des bandes armées couraient la campagne. La bande des conjurés. Toute cette bande de débauchés qu'il traîne à sa suite. Bande de voleurs. Des bandes de chiens. Bandes de loups, d'oiseaux, de poissons. Ils vinrent par bandes.
C'est toi que veut pour chef leur généreuse bande , CORN. , Cid, III, 6
Il faut donner un chef à votre illustre bande , CORN. , Héracl. II, 6
Des trois anciens cantons les bandes héroïques Forment ce triple corps tout hérissé de piques , MASSON , Helvét. III
Minutolo s'y rend seul de sa bande , LA FONT. , Rich. Fig. Faire bande à part, se séparer de ceux avec lesquels on était en société.
Les marquis de la plus haute bande [de la plus haute volée] , MOL. , Rem. au roi Vieux en ce sens.
La grande bande des vingt-quatre violons du roi, se disait des violons de la chambre du roi. Les bandes françaises, les bandes espagnoles, l'ancienne infanterie française, espagnole. Les vieilles bandes espagnoles vaincues à Rocroy par Condé. Bandes noires, compagnies d'infanterie avec des enseignes noires, au XVIe siècle. La bande noire, association de spéculateurs qui achètent les grandes propriétés pour les morceler, les vieux monuments pour les démolir et en revendre les matériaux. Dans quelques colonies, sur une exploitation, la bande, le groupe des travailleurs.
1. Voltaire, à propos des vers de Corneille cités plus haut, prétend que bande ne se dit que de voleurs. Cette remarque n'est pas juste ; bande se dit de toute espèce de troupe ; et il n'y a rien qui empêche de dire, sans aucune espèce de signification dénigrante : les bandes insurgées qui coupaient les communications de l'ennemi, rendirent les plus grands services à la cause nationale. 2. Autrefois, comme on voit ci-dessus, bande s'appliquait à une troupe de musiciens ; il est resté avec ce sens en anglais, où band signifie la musique d'un régiment. XVe s.
Escharceté est à noble interdite ; Tout gentil cueur tient au large sa bende , A. CHART. , Brev. des nobles.
Le roy d'Angleterre et toute sa bande [armée] , COMM. , IV, 11
XVIe s.
Hannibal avoit faict espandre du feu par tout son ost, et distribuer de l'huyle par les bandes , MONT. , I, 261
Que dans ces assemblées il y aye un chef de bande à les regler , MONT. , II, 19
Le gouverneur des enfans les departoit par bandes, et puis donnoit la superintendance à celuy des garsons qui luy sembloit le plus sage , AMYOT , Lyc. 36
Il meit une bande d'artillerie pour battre l'encoigneure du costé de Mondevis , M. DU BELL. , 466
Provenç. banda ; bas-lat. bandum, drapeau et aussi bande ; de l'allemand Band, bande à lier, de là drapeau, et finalement, la troupe qui suit le drapeau. 2. BANDE. Ajoutez : Bande noire s'est dit, pendant la période révolutionnaire, du parti contre-révolutionnaire, des robins, des prêtres.
Quelques-uns de ces cavaliers.... s'avisèrent de boire à la santé de messire Condé et autres chefs de la bande noire , LE P. DUCHÊNE , 263e lettre, p. 2
Quantité dont un ressort est bandé. Bander.