BANDAGE

Prononciation : ban-da-j'
Nature : s. m.

1Tout appareil dont les bandes et les compresses forment la partie essentielle.
Il [l'enfant] est entouré de linges et de bandages de toute espèce , J. J. ROUSS. , Ém. I
2Appareil plus ou moins compliqué qu'on emploie pour le traitement des fractures, et dans lequel entrent des lacs, des attelles, etc. Par extension, nom de diverses machines, telles que les brayers ou bandages herniaires, le garrot, le tourniquet, etc. 3Bandes de fer ou d'autre métal qui entourent et serrent les roues d'une voiture, d'une machine. 4En termes d'armurier, pièces qui servent à bander une arbalète, un pistolet, et toutes choses qui font ressort. En termes de fonderie, assemblage de bandes de fer plat servant à maintenir les moules. XVIe s.
Et soit fait bandage et ligature propre pour tel cas , PARÉ , VIII, 24
Bander.