BANC

Prononciation : ban ; le c ne se lie pas : un banc élevé, dites : un ban élevé ; prononciation qui est notée par Chi
Nature : s. m.

1Long siége pour s'asseoir. Banc de gazon. Des bancs de rameurs. Les bancs du théâtre. Les bancs d'une classe. Être sur les bancs, faire ses études dans une école, dans un collége.
Si j'eusse étudié, Jeune, laborieux, sur un banc à l'école , RÉGNIER , Sat. IV
Il était sur les bancs de l'école de théologie , BOSSUET , Bourg. 1
Se mettre sur les bancs, commencer ses études, et aussi soutenir un acte en Sorbonne.
Réponds-moi donc, docteur, et mets-toi sur les bancs , BOILEAU , Sat. VIII
Banc d'église, siége, ordinairement entouré de menuiserie, où une famille a le droit de se placer pour assister au service divin. Banc de l'oeuvre, siége affecté dans une église aux officiers de la fabrique, etc.
Il occupe de plus un banc dans la paroisse Dont jadis mes aïeux ont été possesseurs , HAUTEROCHE , Nobles de province, I, 8
Banc des accusés, le banc où, dans une cour d'assises, sont placés les accusés. Banc des avocats, banquettes sur lesquelles s'asseyent les avocats dans les tribunaux. Anciennement, banc de procureur, banc d'avocat, espèce de bureau où un avocat donnait rendez-vous à ses clients. Banc du roi en Angleterre, cour souveraine où le roi siégeait en personne.
Le parlement sédentaire à Paris était ce que la cour du banc du roi était à Londres , VOLT. , Moeurs, 76
Banc des évêques, le banc où siégent les évêques dans la chambre des Lords. Banc de rameur ou banc de nage, siége sur lequel s'assoient un, deux ou plusieurs rameurs, maniant chacun sa rame ou tous un seul aviron. Banc de quart, banc de bois à dossier qui se plaçait, pour l'officier de quart, sur le gaillard d'arrière, en avant du mât d'artimon.
2En chirurgie, banc d'Hippocrate, espèce de bois de lit, garni de treuils à la tête et aux pieds, et pourvu de rainures, qu'on employait autrefois à réduire les fractures et les luxations. 3En termes de marine, banc de sable, et, absolument, banc, écueil, grand amas de sable et de vase.
Les sables et les bancs cachés dessous les eaux , CORN. , Pomp. II, 2 Banc de glace, masse de glace flottante ou immobile.
4Banc de poissons, grande troupe de poissons d'une même espèce. Un banc de harengs. 5Banc de pierre, chaque lit de pierre dans une carrière. Le banc du ciel, le premier lit. En géologie, couche formée de matériaux consistants. Banc blanc, calcaire grossier du terrain tertiaire. Banc de roche, couche de calcaire grossier contenant les traces en creux de certaines coquilles. Banc vert, chaux carbonatée de l'étage supérieur du terrain tertiaire. 6Terme de métiers. L'établi dans plusieurs arts et métiers. Banc de cuve, plancher qui entoure une cuve de brasseur. Banc à ourdir, siége où est posée la manivelle de l'ourdisseur. Banc à river, instrument d'horloger. Banc à tirer, machine qui tire le métal à la filière. Grande table qui supporte la pierre sur laquelle on pose les glaces pour les adoucir. Paroi latérale des galeries d'un four à brique. 7Place que la charrue n'a pas retournée. XIe s.
Il fait porter quatre bancs en la place , Ch. de Rol. CCLXXXI
XIIe s.
Chien mu n'abaient pas, suz [sous] le banc lié sunt, As larruns conjoissent, al mesfait od els sunt , Th. le mart. 69
De sur un banc s'assit , ib. 39
XIIIe s.
Le roy s'assit sur le ban de la nef et me fist asseoir à ses piez , JOINV. , 285
XVe s.
Le pont n'eut point d'arrest ni de soutenue ; car le banc sur quoi il devoit cheoir estoit osté , FROISS. , II, II, 14
Vingt mille ducats contans qu'il [Pierre de Medicis] avoit à son banc en la ville , COMM. , VII, 9
XVIe s.
Celle de la montaigne ou trop droite pente sera adoucie par murailles traversantes, appelées bancs, qu'à pierre seche, pour l'espargne, on y bastira.... , O. DE SERRES , 148
Provenç. banc ; espagn. et ital. banco ; de l'anc. haut allem. banc et panc. Il y a dans le celtique : kymri, banc ; gaél. et irland. beinc ; corn-wall. benk ; angl. bench ; mais l'italien panca, banc, témoigne de l'origine allemande. BANC. Ajoutez : 8Banc d'épreuve, banc sur lequel sont placés les canons des armes à feu portatives, lorsqu'on les éprouve.
Il y a un banc d'épreuve à Saint-Étienne ; il n'y en a pas à Paris.... ce n'est pas pour 2000 canons qu'on aurait pu établir un banc d'épreuve ; il ne se serait pas soutenu , Enquête, Traité de comm. avec l'Anglet. t. II, p. 36 Banc de forerie, table qui porte les couteaux et les forets nécessaires au tournage et au forage des bouches à feu.