BALBUTIEMENT

Prononciation : bal-bu-sî-man
Nature : s. m.

Vice de prononciation de celui qui balbutie.
Tout en me promenant je faisais ma prière qui ne consistait pas en un vain balbutiement de lèvres , J. J. ROUSS. , Conf. VI
Il n'est point un ivrogne à balbutiement et à hoquets , VOLT. , Lettr. d'Argental, 4 juin 1770