BAGUE

Prononciation : ba-gh'
Nature : s. f.

1Anneau que l'on met au doigt.
En cette bague au moins reçois de mon honneur Et de ma passion un véritable gage , ROTR. , Bélis. II, 16
J'ai rencontré un orfévre qui, sur le bruit que vous cherchiez quelque beau diamant en bague.... , MOL. , Mar. forcé, 5 Familièrement, c'est une bague au doigt, se dit de toute chose dont on peut tirer facilement avantage.
2Anneau qu'on suspend à un poteau, au bout d'une carrière où l'on court la bague.
On courait souvent la bague devant leurs fenêtres , SCARR. , Rom. com. II, ch. 9
[Il] Court le faquin, la bague, escrime des fleurets , RÉGNIER , Sat. v.
À faire des vers, à courir la bague , PASC. , Grand. 13
Vous faisiez [Henri III] mille grimaces, courir la bague en femme, faire des repas avec vos mignons, puis faire le dévot , FÉN. , XIX, 398 Fig. Courir la bague, faire rapidement une excursion.
Nous sommes venus courant la bague depuis la dînée , SÉV. , 349
Jeu de bague, machine à pivot, où sont adaptés ordinairement des chevaux de bois, sur lesquels montent les joueurs qui cherchent à enlever la bague.
3Anneau soudé sur le corps d'un tuyau d'orgue. 4Terme d'architecture. Membre de moulure qui divise horizontalement les colonnes dans leur hauteur. 5Terme d'horticulture. Cercle d'oeufs de papillon qui entoure une branche d'arbre fruitier. 6Terme de marine. Petit cercle en fer ou en cordage servant à fixer les focs et voiles d'étai. XVe s.
De là alla le roy à Turin, et y emprunta les bagues de madame de Savoye, et les mit en gage pour douze mille ducats , COMM. , VII, 5
XVIe s.
Il passa dix jours à la bague, aux fleurets et au jeu , D'AUB. , Hist. II, 259
Il y fust couru en six jours unze bagues, que plusieurs dames et demoyselles donnèrent , CARL. , III, 16
Les sergents lui voulans oster des bagues d'or qu'il avoit pendues aux oreilles, lui arracherent quand et quand le bout de l'oreille , AMYOT , Mar. 21
Bas-lat. bacae, baccae, anneaux de chaînes ; baga, fers qu'on met aux prisonniers ; boja et baga unum sunt, dans les gloses de maître Ison (voy. DU CANGE, boia). Ces citations ne permettent guère de ne pas rattacher bague par ces mots au latin bacca, qui veut dire une baie, sorte de fruit, et, par assimilation, un anneau. On trouve aussi, dans le bas-latin, bauga et bauca, bracelet, qui vient probablement de l'allemand : goth. baug ; island. baugr, anneau, mots auxquels il faut rattacher l'ancien français bou, bracelet : le bou de sun braz, Rois, 121. BAGUE. Ajoutez : 7Terme de mécanique. Bague d'excentrique, cercle métallique qui enveloppe l'excentrique circulaire. 8Moulure au goulot d'une bouteille.
Litres, forme française à deux bagues , Enquête, Traité de comm. avec l'Anglet. t. VI, p. 510
Canon de fusil bagué, canon défectueux, et dont la surface intérieure offre une espèce de bourrelet. Bague.