BACHE

Prononciation : ba-ch'
Nature : s. m.

1La cuve en bois servant à puiser les eaux des réservoirs. 2Réservoir dans lequel une pompe verse l'eau pour une pompe supérieure. 3Mesure de houille d'un hectolitre. 4Bache de hiercheur, petit panier ou traîneau dans lequel les hiercheurs traînent la houille ou les pierres. Le même que bac. 1Terme de jardinage. Encadrement en bois ou en pierre, ordinairement abrité par des vitraux et rempli de terre de bruyère ou autre. 2Sorte de cuvette où se rend l'eau puisée par une pompe aspirante, et où elle est reprise par d'autres pompes qui l'élèvent de nouveau. 3Petite caisse qui sert à mesurer le minerai. Caisse employée pour jeter le minerai dans le haut fourneau. Auge dans laquelle on refroidit les scories. 4En termes de marine, partie de la grève où il reste de l'eau à marée basse. 5Terme de pêche. Bâche ou bâche traînante, filet en forme de poche que l'on traîne sur le sable, dans les endroits où il y a peu d'eau, pour prendre le poisson dans les rivières. 6Pièce de grosse toile ou de cuir dont on recouvre les diligences, les charrettes, les bateaux, pour garantir les marchandises de la pluie. Si l'on recourt au mot bac, et qu'on y lise les mots patois, on y verra plusieurs formes bache ou bauche, qui signifient auge. C'est à ces mots que se rattache bâche, avec le sens de caisse ou cuvette. Quant au sens de pièce de toile ou de cuir, ou bien c'est un tout autre mot (norm. bache, grosse toile), ou, comparant la diligence, la charrette, etc. recouvertes de leurs pièces de toile ou de cuir, à une caisse ou à une auge, on a donné le nom du tout à cette pièce même. BÂCHE. Ajoutez : 7Terme de houillère. Planche sciée de longueur pour revêtir les parois des bures. Espèce de plancher que l'on établit pour faciliter le roulage.