BABILLER

Prononciation : ba-bi-llé, ll mouillées, et non ba-biyer
Nature : v. n.

1Parler beaucoup, facilement, et surtout pour le seul plaisir de parler.
C'est véritablement la tour de Babylone ; Car chacun y babille, et tout du long de l'aune , MOL. , Tart. I, 1
2Dire du mal. Je sais que l'on babille sur moi. 3Se dit d'un limier qui donne trop de voix. XVe s.
Sçais-tu qu'il est, ne me babilles Meshuy de ton bee : et me pay , Patelin
XVIe s.
Tous ceux qui babillent que nous sommes justifiez par soy.... , CALV. , Inst. 603
Parce qu'il n'est pas usité, Ne commun qu'une femme ou fille Sçaiche tant, ne qu'elle babille Latin, ne gros, ne elegant , MAROT , IV, 163
Babil.