bevue

Prononciation : bé-vue
Nature : s. f.

Erreur commise par ignorance ou par inadvertance. Une étrange bévue.
Cette fausse lumière est une bévue de ses yeux et une illusion de son esprit , BALZ. , 2e disc. De la cour.
D'abord je n'ai pas pris garde à cette bévue , BOSSUET , Déf. comm.
N'allez pas me faire une bévue , MOL. , l'Étour. II, 1
Faire de pareilles bévues , MOL. , G. Dand. I, 7
RÉVUE, MÉPRISE, ERREUR. L'erreur est le terme général ; il indique toute espèce de manquement, quel qu'en soit le caractère. La bévue, où se trouve le mot vue, indique qu'on a mal vu. La méprise, où se trouve le mot prise, indique qu'on a mal pris. Mal prendre, mal choisir peut être aussi bien la faute des objets qui me sont soumis que la mienne ; par conséquent la méprise n'implique pas nécessairement que je sois coupable d'inattention et de légèreté. Mais mal voir implique que c'est moi qui n'ai pas vu comme il fallait ; bévue suppose donc chez moi inadvertance, passion, aveuglement. Bé, particule qui a un sens péjoratif (voy. BÉ- préfixe), et vue : proprement, fausse vue, mauvaise vue.