benignement

Prononciation : bé-ni-gne-man
Nature : adv.

D'une manière bénigne.
En tels procès la reine est très experte ; Bénignement elle vous recevra , VOLT. , Ce qui plaît aux dames.
XIIe s.
Et quant [ils] le requereient [le roi] de vus dous [deux] amaisir [accorder], De concorde e de pais entre vus establir, à la feiz [par fois] [il] les soleit benignement oïr , Th. le mart. 82
XIIIe s.
Le [la] grace ne doit pas estre refusée de l'une justice à l'autre, quant ele requiert benignement , BEAUMANOIR , XI, 11
XIVe s.
Il les receut benignement, et le prent à gré comme celui qui scet bien.... , ORESME , Eth. 120
XVe s.
Et en tous lieus fuiez noise et tenson, à toutes gens parlez benignement , E. DESCH. , Conseils aux dames.
Et lors le roy benignement et doulcement luy pardonna et faisoit ce qu'on vouloit , JUVÉNAL DES URSINS , Charles VI, 1407
XVIe s.
Rendant droit à chascun benignement avec une equité grande , AMYOT , Anton. 26
Bénigne, et le suffixe ment ; provenç. benignamen ; catal. benignament ; espagn. et ital. benignamente.