batiment

Prononciation : bâ-ti-man
Nature : s. m.

1Toute construction servant à loger soit hommes, soit bêtes, soit choses. Les magnifiques bâtiments dont Rome était remplie. Un bâtiment destiné à recevoir des grains. Au plur. Administration, ministère des bâtiments.
Villacerf eut les bâtiments à la mort de Louvois, et fut aussi premier maître d'hôtel de la reine , SAINT-SIMON , 33, 131
2Action de bâtir.
Il donne plus de peine au bâtiment d'une maison qu'à celui.... , PASC. , Lettre 3 Fig.
Les philosophes, et Sénèque surtout, n'ont point ôté les crimes par leurs préceptes ; ils n'ont fait que les employer au bâtiment de l'orgueil , LAROCH. , Max. 30
3Le bâtiment, les travaux de construction. Le bâtiment va en ce moment. 4En termes de marine, un bâtiment de guerre, un bâtiment marchand. Équiper, armer un bâtiment. Dans le langage spécial, navire se dit d'un bâtiment de commerce ; vaisseau, d'un bâtiment de guerre ; et bâtiment, de tous les deux. BÂTIMENT, CONSTRUCTION, ÉDIFICE, MONUMENT. Étymologiquement, le bâtiment est ce qui porte, reçoit ; l'édifice est l'érection de ce que les latins appelaient aedes, une grande maison, un palais, un temple, etc. ; la construction est l'assemblage de matériaux avec la chaux et le mortier. Ces étymologies donnent les nuances. Tout ce qui se fait avec le mortier et le bois ou autres matériaux, est une construction ; une maison est une construction, un bâtiment, un édifice, suivant le point de vue ; mais un égout, un pont est une construction, et non un bâtiment, encore moins un édifice. Le bâtiment est tout ce qui est destiné à loger, soit hommes, soit bêtes, soit choses ; les écuries, les greniers sont aussi bien des bâtiments que les maisons. À bâtiment, édifice ajoute l'idée de grandeur architecturale ; un hôtel, un palais, une église sont des édifices. À édifice, monument ajoute l'idée de l'érection pour consacrer quelque grand souvenir. XVIe s.
Dieu aneantit les vaines entreprinses du bastiment de sa pyramide , MONT. , II, 305
Bâtir ; provenç. bastiment ; anc. espagn. bastimento. BÂTIMENT. 3Ajoutez : Proverbe parisien. Quand le bâtiment va, tout va. Fig. Être du bâtiment, être du métier ; les gens du bâtiment, les gens du métier.
Si on les écoute, l'art devient une sorte de sanctuaire inaccessible à tous ceux qui ne sont point initiés ; seuls les gens du bâtiment, comme on dit, sont capables de comprendre la valeur, la portée et les conséquences de certains tons, de certains glacis, de certains empâtements... , H. HAVARD , Rev. Britann. juin 1876, p. 480