AUTOUR

Prononciation : ô-tour
Nature : prép. qui se construit avec de

1Exprime le tour de. Il y a de très belles promenades autour de la ville. Tourner autour de la montagne.
Ce qui était autour de cette petite table , SÉV. , 211
Ses gardes affligés Imitaient son silence autour de lui rangés , RAC. , Phèd. V, 6
2Près de. Il ne sait pas ce qui se passe autour de lui. Cet enfant est toujours autour de sa mère. Il n'a autour de lui que des gens de mauvaise réputation. D'autour de.
Chassons d'autour de lui l'éclat qui l'environne , ROTR. , Antig. V, 2
Fig. J'ignorais ce qui se passait autour de moi. Vous tournez autour de la question, vous l'éludez.
Il se répand autour des trônes certaines terreurs qui empêchent de parler aux rois avec liberté , FLÉCH. , Panég. de St Franç. de Paule.
3Environ.
Le baron de Bressé avait du roi autour de 20 000 livres de rente, et était lieutenant-général , SAINT-SIMON , 129, 176
4Adv.
La campagne autour est couverte d'hommes , LA BRUY. , 6 Tout autour, loc. adv. De tous côtés.
J'ai laissé tout autour une troupe éplorée , CORN. , Poly. III, 5
Ici autour, dans le voisinage. Il demeure ici autour.
Il y aurait plus de clarté si l'on écrivait au-tour, avec un trait d'union ; on comprendrait immédiatement l'emploi de ce mot construit soit avec de, soit absolument. XVIe s.
Et le vuide tout autour [du tableau], il le remplit de crotesques , MONT. , I, 205
Lucilius, personnage puissant et de grande auctorité autour de l'empereur , MONT. , I, 251
Je veulx dire mon experience autour de ce subject , MONT. , I, 312
Train, credit, tout cela est autour de luy, non en luy , MONT. , I, 324
À force de crier autour de leurs aureilles et de les tempester , MONT. , II, 56
Ses compaignons s'assemblent en foule autour de luy , MONT. , II, 195
Les stoïciens mettent l'ame autour et dedans le coeur , MONT. , II, 290
Ses amis, estans au tour de son lict, se meirent à parler de sa vertu , AMYOT , Péric. 73
Il brusla avec les huis, portes et fenestres de tous les bourgs et villages de là autour qu'il feit arracher , AMYOT , Eumènes, 17
Et ayant autour de luy le philosophe Xenophon qu'il aimoit , AMYOT , Agésil. 30
Ayant subjugué les Arabes habitans autour du mont d'Amanus , AMYOT , Pomp. 56
Au et tour ; bourguig. autor. Nom d'un genre d'oiseaux rapaces diurnes voisins des milans, et, en particulier, oiseau de proie, du genre des oiseaux de poing.
Mais la pauvrette avait compté Sans l'autour aux serres cruelles , LA FONT. , Fab. V, 17 Terme de fauconnerie. Bel autour, celui qui est court et bien assis. Autour niais, celui qui est pris dans le nid. Fig.
[La royauté] Soumettant l'aigle au cygne, et l'autour aux colombes , V. HUGO , Odes, II, 7
XIe s.
Set cenz chameauz et mil hosturs muez , Ch. de Rol. III
XIIe s.
bien sout [il sut] esprevier duire e ostour et falcon , Rou, 3825
XIIIe s.
Et fist [Jupiter] tornoiement es nues D'ostoirs, de faucons et de grues , la Rose, 20350
Si resevés, biau Genius, Comment le juisier [gesier] Ticius [de Titye] S'efforcent ostoir de mangier , V. HUGO , 19507
Et voit venir o lui un escuier, Qui sur son point portoit ostor gruier, [à grues] , DU CANGE , asturcus
Et ces ostoirs crier, et ces braques [chiens] glatir , Ch. d'Ant. V, 443
XVe s.
Le seigneur de Milan, lequel m'envoya ostours , FROISS. , III, IV, 50
Les plus beaux ostours et faucons que on pust voir , Bouciq. I, ch. 27
Provenç. austor ; espagn. azor ; portug. açor ; ital. astore ; langued. astou ; bas-lat. austorius, ostorius, austozius, austolinus, asturgius, asturco, asturcus, austurgo ; tout cela venant de astur, ainsi nommé de l'Asturie, province d'Espagne, qui avait aussi donné son nom à l'asturco, espèce de cheval. Diez le tire de acceptor, épervier, attendu que astur aurait donné non austour, mais astre ; à quoi on répond que autour vient, non pas en effet de astur, mais de asturius, qui a dû exister comme a existé vulturius, lequel, et non vultur, a donné vautour.