ARCHET

Prononciation : ar-chè. Le t, dans le parler soutenu, se lie ; au pluriel l's se lie : les archets et.... dites les
Nature : s. m.

1Sorte de baguette garnie de crins tendus, qui sert à jouer du violon, de la basse, de l'alto, etc.
Tout reprend son âme, L'enfant son hochet, Le foyer sa flamme, Le luth son archet , V. HUGO , Crép. 20
Tous les mots de cette vivifiante lecture [de la déclaration] résonnaient sur mon coeur comme l'archet sur un instrument , SAINT-SIMON , 516, 92
Jamais sceptre n'a fait sur terre Autant de bien que mon archet , BÉRANG. , Viol. brisé.
J'entends au loin l'archet de la folie, ô mes amis ! prolongez d'heureux jours , BÉRANG. , Carnaval.
2Châssis en arceau qu'on place au-dessus des berceaux des enfants. Châssis courbé en arc pour empêcher que les couvertures du lit ne pèsent sur le corps des malades. On disait autrefois qu'un homme avait passé sous l'archet, lorsqu'il avait passé par le grand remède, c'est-à-dire par le mercure, et qu'il avait été obligé de suer. 3Technologie. Arc de baleine ou d'acier dont les ouvriers se servent pour percer et pour tourner. Instrument en fil de fer avec lequel les briquetiers coupent la terre. Scie en fil de fer avec laquelle les ouvriers en mosaïque découpent le marbre. Morceau d'acier plié en arc qui est attaché au-dessous des moules dans lesquels se fondent les caractères d'imprimerie. Petite scie de fil de laiton, qui sert à couper les pierres dures et précieuses. 4En termes de pêche, baguette souple que l'on plie, et aux extrémités de laquelle on attache des pièces garnies d'hameçons. Un archet frotte et ne bat bas.
Ainsi l'expression n'est pas juste dans ces phrases-ci : Leurs ailes, ainsi que des archets, frappent l'air et en tirent des murmures agréables , BERN. DE S. P. , Harm. anim. liv. II
La langue est un archet qui, battant sur les dents et sur le palais, en tire des sons exquis , BOSSUET , Connaiss. IV, 2
XIVe s.
Car chascuns d'iaulx [eux] selon l'acort De son instrument, sans descort, Pipe, souffle, muse, naquaire, Taboure, et quanque l'on peut faire De doit, de penne et de l'archet , MACHAULT , p. 87
XVIe s.
Ce ne sont pas les deux archets [sourcils] encore De ces beaux yeux de cent yeux adorez , DU BELL. , V, 41, recto.
Un archet de fer blanc [cerceau pour fracture] , PARÉ , XIII, 27
Elles couvrent la teste de leurs nourriçons couchés dans le berceau d'un archet d'osier, et un linge par-dessus , PARÉ , XVIII, 28
Diminutif d'arc. ARCHET. Ajoutez : 5Branche à fruit conservée plus ou moins longue sur la vigne quand on la courbe en demi-cercle.
On donne à ces longs sarments, suivant les localités, les noms de courgée, vinée, pleyon, archet, aste, sautelle, flèche, tiret, etc. , DUBREUIL , Culture du vignoble, Paris, 1863, p. 88
Ajoutez : 2. Ce que nous nommons archet dans lesi nstruments à cordes se disait arçon au XIIIe siècle.
Quant s'oroison a dite et faite, Sa viele [il] a sachiée et traite, L'arçon as cordes fait sentir, Et la viele retentir , GAUTIER DE COINCY , les Miracles de la sainte Vierge, p. 315 (abbé Poquet)
Ajoutez : XIIe s.
Mais alés là à cel arciel [arceau].... Lors [il] prent le brachet [petit bras], si s'en torne, De si [ci] à l'arket [arceau] ne sejorne , Perceval le Gallois, V. 22 645