ANGUILLE

Prononciation : an-ghi-ll', ll mouillées, et non anghi-ye. Au XVIIe siècle, d'après Chifflet, Gramm. p. 232, les ll
Nature : s. f.

1Poisson d'eau douce (malacoptérygien apode) de la forme d'un serpent, dont la chair est savoureuse, mais un peu indigeste. Échapper comme une anguille, glisser entre les mains, et, au figuré, n'être pas sûr. Écorcher l'anguille par la queue, commencer par où l'on eût dû finir. Tirer l'anguille par la queue, n'avoir rien d'assuré, être dans l'incertitude de quelque entreprise. Rompre l'anguille au genou, prendre un mauvais moyen pour réussir dans une affaire ; cette locution vient de ce que les anguilles ne peuvent se rompre sur le genou. 2Anguille de mer, un des noms vulgaires du congre. Anguille de sable, un des noms du lançon. Anguille de Surinam ou anguille torpille de Cayenne, anguille trembleuse, anguille électrique, etc. noms vulgaires du gymnote électrique, qui produit le même effet que la torpille. Anguille de haie, serpent ou couleuvre. 3Jeu d'écoliers, dans lequel on cache un mouchoir roulé : celui qui le cherche en frappe les autres s'il le trouve. 4Technologie. Bourrelet qui se forme quelquefois aux étoffes de laine quand on les foule. Pièces de bois qui font partie de l'appareil en charpente destiné à faire glisser un bâtiment qu'on veut lancer à l'eau ; on les nomme aussi couettes. Noeud d'anguille, sorte de noeud coulant dont on peut se servir pour débarquer les futailles de peu de poids. 5Proverbes. Il y a quelque anguille sous roche, il se trame quelque intrigue.
Je crois qu'il y a quelque anguille sous roche , MOL. , Bourg. gent. III, 7 Il ressemble aux anguilles de Melun, il crie avant qu'on l'écorche, se dit de quelqu'un qui se plaint avant de sentir le mal. D'après Fleury de Bellingen dans son Étym. des proverbes français, il s'agit, dans ce proverbe, de Languille ou l'Anguille, nom d'homme ; les anguilles de Melun, non plus qu'aucune autre, ne criant avant qu'on les écorche.
XIIIe s.
Que de lamproies et d'anguilles Qu'il orent acheté as villes, Bien fu chargée la charrete , Ren. 781
Renart, qui bien sot losengier, Prist d'une anguille deux tronçons, Qui rostissent sur les charbons , ib. 1035
Où anguilles au broet sont , Fabliaux, éd. BARBAZ. t. IV, p. 86
Si a li cuens as anwilles les trois pars, et li monnier [meunier] la quarte partie , DU CANGE , anwilla.
XVIe s.
On commença divers petits jeux, comme escorcher l'anguille, brider l'asne, prendre la grenouille, et autres , YVER , p. 615
On nourrira les anguiles de la viande ci devant ditte , O. DE SERRES , 431
En vain l'anguille a sur l'aigle envie , GÉNIN , Récréat. t. II, p. 238
Picard, anwile, ainguille ; wallon anvèie ; provenç. anguila, enguila ; espagn. anguila ; portug. anguia ; ital. anguilla ; de anguilla, diminutif de anguis, serpent. Anguis se rattache au grec ; ancien haut allemand unc ; zend, aji ; sanscrit, ahi ; tous mots qui veulent dire serpent. De sorte que le terme grec signifiant anguille, paraît formé d'un autre terme grec, comme le latin anguilla d'anguis. ANGUILLE. Ajoutez : 7Anguilles, pièces de bois placées à l'avant et à l'arrière des radeaux, servant à maintenir leur écartement entre eux, lorsqu'on en forme des ponts. Ajoutez : XVe s.
Escorchez vos noysettes à jeun Ainsy qu'enguilles de Melun , Poésies du duc de Nemours, XX