ANCRER

Prononciation : an-kre

1V. n. Jeter l'ancre.
Ils abordent sans peur, ils ancrent, ils descendent , CORN. , Cid, IV, 3
Nous ancrâmes, nous descendîmes , VOLT. , Jenni, 7
2V. a. Fig. Affermir.
Le mérite qu'il s'était acquis de tout le royaume et qui l'avoit de plus en plus ancré dans la faveur du roi , SAINT-SIMON , 32, 112
3S'ancrer, v. réfl. Fig. S'établir, s'affermir dans une situation, dans un poste.
À ma suppression, il s'est ancré chez elle , MOL. , Éc. des f. III, 5
Enfin chez son rival je m'ancre avec adresse , MOL. , l'Étour. III, 5
XIIIe s.
Les premieres nés [nefs] qui vindrent devant la ville ancrerent et atendirent les autres , VILLEH. , XLV
Il ont drecié lor voiles et Diex lor a doné Tel vent qui droit les maine ; tant qu'ils ont aancré Desous Constantinoble cele bonne cité , Ch. d'Ant. II, 55
Le roy encra au bout d'une terre que l'en appelle la pointe de Limeson, et touz les autres vessiaus entour li , JOINV. , 213
Ou il me menroient à terre, ou il me ancreroient enmi le flum, jusques à tant que le vent feust choit , JOINV. , 140
XVe s.
Mais partis s'en estoyent allés ancrer devant le port de Villefranque , Bouciq. III, ch. 21
XVIe s.
Comme nature est en peché ancrée Par art d'enfer.... , MAROT , II, 362
Depuis, les Romains ayans desfaict Antiochus, commencerent à ancrer de plus en plus sur la Grece , AMYOT , Philop. 30
Il trouva moyen d'ancrer dedans les affaires de la Macedoine par un tel moyen , AMYOT , Pyrrhus, 11
Le reste des vaisseaux ancra pour garder les eschouez , D'AUB. , Hist. II, 300
Ancre.