ANCHE

Prononciation : an-ch'
Nature : s. f.

1Languette mobile qui ouvre et ferme alternativement le passage de l'air dans un tuyau, où on la fait vibrer. C'est par une anche qu'on souffle dans les clarinettes, les hautbois et les bassons. 2Demi-tuyau de cuivre pour l'orgue. Jeu d'anches, la série des tuyaux de l'orgue embouchés comme des instruments à anche. 3Conduit par lequel la farine tombe du moulin dans la huche. XVIe s.
Marsyas qui inventa la hanche pour emboucher le hautbois , AMYOT , Comment refréner la colère, 12
Je ne sçaurois chanter, et quand je le voudrois, Je jure par ton bouc qu'encor je ne pourrois : Car on m'a pris d'emblée à ceste matinée L'anche de mon bourdon que tu m'avois donnée , RONS. , 743
Toy Perrot, prens en don ceste belle chevrette [musette] : Son ventre est fait de cerf, son anche de coudrette, Son bourdon de prunier ; jamais ne perd le vent , RONS. , 745
Anc. haut-allem. ancha, jambe, tibia, d'où le français anche, avec le sens de tuyau ; Berry, anche, robinet ; d'où le provincialisme, tirer du vin par l'anche ; dites par la cannelle. Terme de blason. Il se dit d'un cimeterre recourbé Anche.