ANALYSE

Prononciation : a-na-li-z'
Nature : s. f.

1Résolution d'un tout en ses parties. 2Analyse chimique, décomposition d'un composé au moyen de réactifs appropriés, et séparation de ses principes constituants.
Cette tache était d'une encre tout extraordinaire, qui résistait à l'analyse , P. L. COUR. , I, 79 Analyse qualitative, celle qui détermine la nature ou qualité des parties d'un composé, sans s'occuper de leur quantité. Analyse quantitative, celle dans laquelle on détermine le poids et le volume, absolu ou proportionnel, des parties obtenues par l'analyse qualitative. Analyse immédiate, celle qui sépare les parties dont un corps est composé. Exemple : Séparation d'un sel en son acide et sa base ou ses bases. Analyse élémentaire, celle dans laquelle on ne s'occupe que du poids et de la nature des éléments chimiques ou corps simples.
3En grammaire, analyse, exposé que le maître fait faire de tous les accidents et des propriétés des mots ou des phrases. L'analyse grammatologique consiste à faire connaître les lettres, les syllabes, les signes orthographiques. L'analyse spécifique des mots est la décomposition d'une phrase ou d'un discours selon les espèces de mots qui y entrent. L'analyse étymologique consiste à décomposer tous les mots d'une phrase par rapport à l'étymologie, c'est-à-dire à indiquer les primitifs et les dérivés, les simples et les composés. L'analyse logique consiste à expliquer exactement la nature, le nombre et la composition des propositions, et à en distinguer et déterminer les différents termes. L'analyse syntaxique des phrases est celle qui nous fait connaître les rapports que les mots ont les uns aux autres. L'analyse grammaticale est l'analyse syntaxique et l'analyse spécifique réunies et faites toutes deux à la fois de la même phrase. 4En logique, méthode par laquelle on remonte des effets aux causes, ou des conséquences aux principes, du particulier au général, du composé au simple. L'analyse est l'opposé de la synthèse. 5En littérature, extrait, précis, examen d'un ouvrage.
Je ferai l'analyse des notes et de l'instruction , BOSSUET , Lett. quiét. 199
Si l'on faisait en toute rigueur l'analyse de ce discours , BOSSUET , Or. 9
En faisant l'analyse des propositions de l'auteur , BOSSUET , Préf.
Voici le temps de lui apprendre à faire l'analyse d'un discours , J. J. ROUSS. , Ém. IV
6Au moral, examen, recherche. L'analyse de nos facultés, des passions. 7En termes de mathématiques, l'analyse est l'algèbre. L'analyse transcendante est le calcul différentiel et intégral. On appelle aussi quelquefois analyse l'application de l'algèbre à la géométrie, ou géométrie générale. 8En dernière analyse, loc. adv. En dernier résultat. ANALYSE, INDUCTION. L'analyse est proprement et essentiellement la résolution du composé en ses éléments, et la synthèse, la reconstitution des éléments en leur composé ; c'est ce que la chimie nous enseigne d'une manière nette et précise. Mais quand on dit que l'analyse est la méthode qui va des effets à la cause, des conséquences au principe, du particulier au général, on ajoute à l'analyse une idée qui en fait la méthode inductive, l'induction. L'induction est donc l'analyse considérée quant à la recherche de la cause, du principe, du général. C'est en ce sens que l'analyse a été dite souvent méthode des découvertes. L'astronomie offrit le plus bel exemple d'analyse ou induction, quand Newton trouva la gravitation, cause des faits particuliers, et de synthèse ou déduction, quand de la gravitation ou loi générale on tira les faits particuliers du système solaire. Terme dérivé de deux verbes grecs signifiant résoudre et délier. ANALYSE. Ajoutez : - REM. Le nom d'analyse donné à l'algèbre littérale vient de ce que c'est un puissant instrument d'analyse, ainsi que l'a entendu Viète, inventeur du nom, et qui a donné à son premier ouvrage le titre de In Artem analyticam.