AMURER

Prononciation : a-mu-ré
Nature : v. a.

Terme de marine. Fixer l'amure d'une voile selon l'angle qui lui fera recevoir le vent. XIIIe s.
Il s'espée devant lui tourne.... La pointe mist devant en som [en haut], Bien tranchant et bien amourée , Bl. et Jehan, V. 4134
XIVe s.
Par leurs malvaises langues ont tout renouvelé, Et amurent le roi à si très grant haïne, Que nes [même] pour despit d'eux hoyoit il la roïne , Girart de Ross. V. 3118
XVIe s.
Comme ceux de la caraque lui commanderent de ameiner, il abat et amure sa grand voile tout d'un coup, et hinsant la civadiere.... , D'AUB. , Hist. II, 50
Amurer est pezer à force d'hommes sur les couetz d'une voile pour tenir le point de la voile sur le bord, vers le vent , FOURNIER , Inventaire des mots, dans JAL, Glossaire nautique.
Amure. Comme on voit, amuré voulait dire pointu.