AMPLE

Prononciation : an-pl'
Nature : adj.

1Très long et très large. Un manteau ample et flottant. 2Considérable, étendu, copieux. Un ample repas. Une ample moisson.
Une ample comédie à cent actes divers , LA FONT. , Fab. V, 1
La gent maudite aussitôt poursuivit Tous les pigeons, en fit ample carnage , LA FONT. , ib. VII, 8
Tout le monde visible n'est qu'un trait imperceptible dans l'ample sein de la nature , PASC. , édit. Cousin.
La diversité est si ample , PASC. , ib.
Je me propose un plus ample théâtre , RAC. , Bérén. II, 2
D'un mépris vengeur la marque la plus ample , ROTROU , Vencesl. III, 2
3En termes de droit, ordonner un plus ample informé, un informé plus complet. Renvoyer un accusé jusqu'à plus ample informé. XIIe s.
Trop nos i sunt amples les veies [dans le siècle] , BENOIT , II, 12193
À dueil mourront par ces amples vallées , Ronc. p. 132
[Il] Ne se plaint mie de sa plaie, Ainz vet [va] et fet ses pas plus emples , la Charrette, 1150
XIIIe s.
Crupe ot grosse et quarée, piés copés et vautis, Narines grans et amples, les iex bruns eclarcis ; El regne d'Antioche n'est chevaus si eslis , Ch. d'Ant. IV, 184
XIVe s.
Quand il se treuve as champz dessus l'ample païs, Et il ot le calandre et le chant des mauvis, Il s'afiche ès estriez, comme homs amanevis , Baud. de Seb. VI, 368
XVe s.
[Messire Pierre de Beuil et les autres qui estoient allés querre un engin de guerre] se mirent au retour pour revenir en l'ost, et par un autre chemin que ils n'estoient venus, car il leur convenoit tenir le plus ample chemin pour leur charroy , FROISS. , II, II, 5
XVIe s.
Plus ample discours sur ceste matiere seroit mieulx convenable à un autre traitté qu'à cestuy-ci , AMYOT , Cor. 15
Il aimoit la guerre, comme le plus ample champ et le subject le plus plantureux que la vertu sçauroit avoir pour s'exerciter , AMYOT , Philop. 6
Provenç. ample ; espagn. amplo ; ital. ampio ; de amplus, composé comme duplus, de am, et un radical plus (voy. DOUBLE).