amphitheatre

Prononciation : an-fi-té-â-tr'
Nature : s. m.

1Chez les anciens, édifice de forme ovale ou ronde, ayant plusieurs rangs de gradins pour les spectateurs et un espace central pour les luttes et les combats. 2Fig. Les spectateurs. Tout l'amphithéâtre se leva pour le mieux regarder. 3Aujourd'hui, la partie d'une salle de spectacle placée vis-à-vis de la scène. 4Lieu garni de gradins où un professeur fait son cours. 5Fig. Ce terrain s'élève en amphithéâtre.
Le village au-dessus forme un amphithéâtre , BOILEAU , Épît. VI
Cette forêt ondoyante et touffue, Amphithéâtre agréable à la vue, De toute part enfermant ce séjour, Borde le pied des coteaux d'alentour , MALFIL. , Narcisse, III
Des monts et des coteaux le vaste amphithéâtre Disparaît tout à coup sous un voile grisâtre , ST-LAMB. , Saisons, l'été.
Amphitheatrum ; le terme grec provient de deux mots : des deux côtés (voy. AMBE), et théâtre (voy. THÉÂTRE). AMPHITHÉÂTRE. Ajoutez : - HIST. XVIe s.
Et quand l'amphitheatre de Diocletian fut dedié , PARÉ , XXI, 49