AMIABLEMENT

Prononciation : a-mi-a-ble-man
Nature : adv.

D'une manière amiable. Je lui ai parlé amiablement.
Et l'on prend plaisir à lui enfoncer le trait dans l'âme, d'autant plus avant et plus sensiblement qu'on paraît le faire plus charitablement et plus amiablement , BOURD. , Pensées, t. II, p. 300
XIIe s.
Puis lui a dit mout amiablement , Ronc. p. 172
Or vus requiert li reis mult amiablement, Qu'en vostre terre n'ait en nul liu recetment , Th. le Mart. 54
E jo frai dreiture à tuz amiablement e dulcement , Rois, 173
XIIIe s.
Cis [Bel-accueil] m'abandonna le passage De la haie moult doucement, Et me dist amiablement.... , la Rose, 2808
Donnés donc amiablement Biaus petis dons resnablement, Si que n'en cheiez en poverte ; Damage i auriés et perte , ib. 3239
XIVe s.
Et, à dire verité, nous cuidons que tout homme bon et sage soustient et porte amiablement et convenablement toutes fortunes , ORESME , Eth. 25
Et ainsi appert que le malvès n'est pas disposé quant à soy meisme amiablement, car il n'a en soy chose amable ou qui soit d'amiableté , ORESME , ib. 268
XVe s.
Et alla, atout grand route de ses gens, le marechal [de France] à l'encontre de lui le seigneur de Coucy, et le recueillit moult amiablement , FROISS. , II, II, 7
Traicter de leurs affaires le plus amyablement que faire se pourroit , COMM. , II, 7
XVIe s.
Les peuples voisins, doulx et gracieux, les receurent amiablement , AMYOT , Rom. 1
C'est une chose divine à Numa qu'il les ait peu contenir en paix, et faire vivre amiablement ensemble , AMYOT , Lyc. et Numa comp. 10
Pour decider amiablement ce different, ilz eleurent arbitres les ambassadeurs des Parmesans , AMYOT , Marius, 46
Amiable et ment.