AMBLER

Prononciation : an-blé
Nature : v. n.

Aller l'amble. Terme vieux. XIIe s.
Li clers i vint sur un mulet amblant , Ronc. p. 163
XIIIe s.
Et fu montés sour un cheval moriel amblant, et ot viestue une grant cape fourrée de cendal vert , Chr. de Rains, 170
Et li destrier sor koi [elles] seoient Molt tost et molt souef ambloient , Lai du trot
Or s'en vont li baron ensemble ; Diex ! con la mule Grinbert amble ! , Ren. 10921
XVe s.
Adonc monta le roi anglois sur un petit palefroi moult bien amblant , FROISS. , I, I, 93
De beaux mulets tous blancs et très bien amblans , FROISS. , II, III, 39
Provenç. amblar ; ital. ambiare ; espagn. amblar ; vallaque, ëmblà, dans le sens de se promener ; de ambulare, se promener.